N'en rêvez plus, embarquez !

Pages

Vous êtes ici

L'équipage

Il est composé de marins professionnels, tous diplômés de Marine Marchande. Ils vous accueillent pour vous faire partager leur passion de la mer et des bateaux. Ils vous feront participer à la vie du bord et aux manœuvres, en fonction de vos compétences et de vos souhaits. La participation aux manœuvres n’est pas obligatoire.

Les marins de La Recouvrance sont tous certifiés STCW 95, Standards Training, Certification  and Watch Keeping, norme internationale pour la formation des équipages.

Yann Fournier, Capitaine

Yann Fournier, Capitaine de la Recouvrance - © La Recouvrance

Yann Fournier, 37 ans, Capitaine de La Recouvrance depuis 4 ans, n’a pas résisté à l’appel de la mer après avoir passé une licence de sciences politiques à Rennes doublée d’une licence en droit.

Ce malouin, équipier bénévole sur Pen Duick en 2007, a participé très jeune à de nombreuses régates et croisières, avant de naviguer sur de vieux gréements tels que l’Étoile Polaire et le Renard.

« J’ai vu naviguer La Recouvrance pour la première fois en 2007. Je n’imaginais pas que j’aurais un jour la chance de naviguer dessus» , confie le jeune capitaine qui a pu ainsi découvrir un « vrai voilier, très bien gréé, performant à la voile, très sain et franc, doté en outre d’une machine assez avant-gardiste de retraitement des eaux et d’une gestion de l’énergie optimisée ».

« Être ambassadeur de la métropole de Brest est une fonction prestigieuse, l’équipage est conscient que cela implique certaines exigences» , ajoute Yann Fournier qui estime qu’être marin reste « une belle école, notamment pour la vie en équipage et l’entraide ».

Patrick Le Bris, maître d'équipage (second)

Patrick Le Bris, maître d'équipage - © La Recouvrance

Patrick Le Bris, 53 ans, second originaire de Brest, navigue depuis l’âge de 16 ans. Il devient professionnel sur le tard après avoir travaillé pendant une trentaine d’années comme imprimeur sur rotative. « Ce que je faisais pour le plaisir, j’ai décidé d’en faire mon métier », explique-t-il. Habitué à la navigation sur des bateaux récents de type 60 pieds, il se félicite de naviguer désormais « sur un joli bateau traditionnel, super bien construit, qui marche bien « et qui nécessite « d’apprendre des gestes que l’on ne connaissait pas ».

Le marin apprécie en outre l’autre aspect du métier, l’accueil du public : « Sur La Recouvrance on n’arrête pas de rencontrer du monde, c’est très agréable », ajoute-t-il.

Marie Faggianelli, matelot cuisinière

Marie Faggianelli, matelot cuisinière - © La Recouvrance

Marie Faggianelli, 28 ans, matelot-cuisinière, poste clé pour le moral des troupes, est titulaire d’une licence d’Histoire de l’Art, et a navigué 6 mois sur le Rara Avis du père Jaouen comme cuistot-matelot. « De l’Histoire de l’art à la navigation il n’y a qu’un pas », s’amuse-t-elle précisant qu’avec un père et une mère marins-pêcheurs en Corse « la navigation est bien ancrée dans la culture familiale ».

La seule femme de l’équipage, qui entamera sa quatrième année sur La Recouvrance, a réalisé de nombreuses navigations notamment aux Antilles et en Irlande. Elle a occupé pendant 3 ans un poste en cuisine dans la Drôme où elle a atteint le rang de chef cuisinier. En mer, ses préparations préférées sont à base d’algues et de poissons.

Rémy Le Calvez, matelot

Rémy Le Calvez, matelot - © La Recouvrance

Rémy Le Calvez, 46 ans, matelot originaire de Saint-Quay-Portrieux, dans les Côtes-d’Armor, a embarqué, pour la première fois à bord de La Recouvrance, en juillet 2014. Il a d’abord approché les bateaux traditionnels par la charpente marine, du calfatage à l’ébénisterie en passant par la fabrication de gréement. Il a navigué sur de nombreux bateaux traditionnels, comme le langoustier Krog e Barz ou le canot traditionnel paimpolais Reder Noz.

Rémy est particulièrement à l’écoute des autres. Attentif à chacun à bord, qu’il soit simple visiteur, matelot d’un jour, ou marin embarqué, il sait mettre les gens à l’aise et leur communiquer sa passion des voiles traditionnelles et particulièrement celles de La Recouvrance.

Eric Paumier, matelot

Eric Paumier, matelot - © La Recouvrance

Eric Paumier, 28 ans, matelot morbihannais, rejoint cette année l’équipage de La Recouvrance. Passionné de vieux gréements, Eric a déjà navigué sur le Belem, le Marité, le Bel espoir ou encore le Pen Duick. La Recouvrance manquait encore à son palmarès. Embarqué depuis l’âge de 20 ans, ce marin confirmé a, d’ores et déjà, cinq traversées de l’Atlantique à son actif.

Rapidement séduit par l’ambiance à bord de La Recouvrance, Eric se dit ravi de participer aux fêtes maritimes de Brest 2016 : « L’ampleur de ce rassemblement promet un super moment de navigation ».