N'en rêvez plus, embarquez !

Pages

Vous êtes ici

Histoire

Sortie Sunset à bord de La Recouvrance © La Recouvrance

Quelques dates clés de l’histoire de La Recouvrance

1989 : Naissance de l’association « Goélette La Recouvrance ».

1990 : Lancement du projet de construction de la goélette brestoise à l’occasion du concours national “Bateaux des Côtes de France”. Une association se constitue et mobilise l’enthousiasme des brestois qui soutiennent le projet par le biais d’une souscription en complément de l’apport financier de la Ville de Brest, suivie par le Département, la Région et quelques entreprises privées.

1991 : Début des travaux réalisés par le Chantier du Guip, spécialisé dans la construction traditionnelle qui s’implante à Brest pour la circonstance.

14 juillet 1992 : La mise à l’eau se déroule en grande pompe lors du rassemblement de Brest 92, sous le regard ému de milliers de spectateurs.

3 avril 1993 : Premier mâtage de La Recouvrance sur la Penfeld dont les quais ont été ouverts au public pour l’occasion.

20 et 21 mai 1993 : Première navigation et voyage inaugural sur le trajet Brest / Douarnenez.

Juillet 1996 : Brest’aim, Société d’Économie Mixte (anciennement SOPAB), devient gestionnaire de la goélette via un mandat et une délégation de service public. Brest’aim contribuera à donner à La Recouvrance le rôle et l’importance correspondant à son statut d’ambassadeur de Brest métropole.

1998 : Travaux complémentaires d’amélioration effectués par les ateliers spécialisés de la DCNS.

2000 : La Ville de Brest devient propriétaire de La Recouvrance.

2010 : Après 18 ans de navigation, premier grand carénage pour La Recouvrance : vérification de tous les organes du bateau, changement de moteur, travaux d’isolation, amélioration de la consommation énergétique.

2014 : La Recouvrance a l’honneur d’être désignée bateau ambassadeur de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO. Le navire se voit également attribuer la certification ISO 14001. Autant de signes de reconnaissance du travail exceptionnel de la goélette brestoise.

Une mise à l'eau toujours ancrée dans la mémoire des brestois

Remémorez-vous la mise à l'eau de la Recouvrance lors des Fêtes maritimes de Brest 1992 :

« Il n’est pas étonnant que la mise à l’eau de ce navire au nom si évocateur, ait pu frapper l’imaginaire des Brestois au point d’identifier la mémoire de leur ville à La Recouvrance, symbole d’un passé enseveli sous les ruines de leur cité bombardée et qui ressurgissait sous la forme d’un objet que l’on aurait pu croire à jamais disparu.

En cette journée mémorable du 14 juillet 1992, il suffisait pour s’en convaincre de contempler la foule enthousiaste qui se pressait sur les quais et les remparts du cours Dajot, pour participer à l’intense émotion que procure toujours le moment où un bateau prend contact pour la première fois avec son élément. Il n’est pas indifférent non plus de noter que cette réalisation est à l’origine de l’implantation à Brest du Chantier du Guip, devenu une référence de niveau international dans le domaine de la réhabilitation des navires anciens, démontrant ainsi que l’action culturelle recèle sa propre potentialité économique. »

Extrait de La Recouvrance, carnets de bord par Hervé Grall, aux Editions Skol Vreizh